Des locataires dénoncent la lenteur de la Régie du logement

(In French)

TVA – 25 octobre 2012.

TVA nouvelles - Des locataires dénoncent la lenteur de la Régie du logementCohabiter avec des rats, vivre sans chauffage, recevoir des plaintes de non-paiement de loyer lorsque le chèque a bel et bien été encaissé, ce n’est là que quelques exemples de cas que vivent la quarantaine de Montréalais qui se sont mobilisés devant les bureaux de la Régie du logement, jeudi matin.

En raison de trop longs délais d’attente pour une audience au tribunal, plusieurs locataires sont découragés. Dans les faits, selon l’Étude des crédits budgétaires de la Régie du logement, les délais d’attente moyens pour une cause dite «générale» ont été de 20 mois pour l’année 2011-2012. Pour les causes «prioritaires», on parle de presque 15 mois et pour celles «urgentes» près de deux mois.

TVA - Des locataires dénoncent la lenteur de la Régie du logement (Crédit photo : Agence QMI)

(Crédit photo : Agence QMI)

Lors de la mobilisation, quelques personnes ont pris la parole pour expliquer leurs problèmes. De son côté, Margaret Prince vit sans chauffage depuis deux hivers. Il aura fallu un peu plus de deux ans pour que sa plainte soit prise en considération. Mme Prince a fini par gagner sa cause, mais le problème n’a jamais été réglé par le propriétaire et elle s’apprête actuellement à entamer son troisième hiver au froid.

Une autre dame a fait valoir que son fils de deux ans avait été mordu par un rat dans son propre lit. Deux mois plus tard, une date n’a toujours pas été fixée.

L’une des organisatrices de la mobilisation, Sheetal Pathak, est d’avis qu’il y a injustice dans le système.

«Ce n’est pas normal que les propriétaires qui déposent une demande pour non-paiement de loyer ne doivent attendre qu’un mois et demi en moyenne et que les locataires qui vivent souvent dans des conditions inhumaines ne reçoivent pas de soutien avant des mois, même des années», a expliqué Mme Pathak.

Marie-Pier Gagné | Agence QMI

PDF