Communiqué de presse de Projet Genèse : Projet Genèse dénonce le budget d’austérité

(Traduction du communiqué de presse envoyé aux médias anglophones).

Communiqué de presse / Press Release

Montréal, le 4 juin 2014. Projet Genèse, un organisme communautaire de lutte à la pauvreté de Côte-des-Neiges, dénonce le dernier budget du gouvernement québécois. Selon Cathy Inouye, une organisatrice communautaire du groupe, « ce budget passe les programmes sociaux à la loupe plutôt que de s’attaquer aux causes structurelles, génératrices de l’appauvrissement ».

L’organisme est particulièrement consterné par l’absence d’engagement envers la construction de logement social puisque chaque semaine, ses services s’occupent de nombreux cas d’éviction, plusieurs mettant en cause des familles avec enfants ou des personnes âgées. « Les revenus n’ont tout simplement pas suivi les augmentations de loyer astronomiques des quinze dernières années », selon Christopher Schwartz, organisateur communautaire, « et les familles n’ont plus les moyens de payer leur loyer ». L’engagement gouvernemental envers la construction d’à peine 3 000 logements sociaux par l’entremise d’AccèsLogis pour l’ensemble du Québec représente une goutte dans l’océan quand on sait que près de 2 500 ménages sont en attente de logement social uniquement dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. L’organisme, membre du FRAPRU, demande l’engagement du gouvernement pour la construction de 50 000 logements sociaux sur un horizon de cinq ans.

Projet Genèse peine aussi à répondre à la croissance des demandes d’aide pour soumettre une demande à l’aide sociale, un service auparavant offert par les bureaux locaux d’emploi. Suite à l’annonce du gel global des effectifs, l’organisme craint que le processus de demande d’aide financière de dernier recours ne devienne encore moins transparent pour ceux qui en ont le plus besoin. « Le gouvernement réduit les services et ce sont les organismes communautaires comme Projet Genèse qui sont sollicités pour combler le vide », dit Inouye, « cependant, nous ne sommes pas en mesure de compenser le retrait du gouvernement ».

Projet Genèse n’adhère pas au discours du gouvernement sur une crise budgétaire provoquée par l’accroissement des coûts des programmes sociaux. Les gouvernements précédents ont opté pour des réductions d’impôt lors de périodes de prospérité économique, une prospérité qui, dans l’ensemble, a échappé aux résidents de Côte-des-Neiges. « Nous sommes aussi choqués par le refus du gouvernement d’utiliser les surplus à venir pour renforcer le filet social québécois malmené au cours des dernières décennies. Réduire les impôts au moment où les surplus seront de retour mettra simplement la table pour un autre déficit lorsque la prochaine récession s’amènera », ajoute Schwartz.

– 30 –

POUR D’AUTRES RENSEIGNEMENTS

Cathy Inouye Cell: (514) 583 1483
Christopher Schwartz Cell: (438) 879 1115

PDF (en anglais)