Lutte à la pauvreté: un coup d’oeil de Russell

APPRENDRE ET RENFORCER LA SOLIDARITÉ

«Selon moi, l’intervention la plus importante que le Comité anti-pauvreté a fait l’année dernière c’était l’action qui a eu lieu à la mi-décembre. Elle avait pour objectif de souligner la lutte des personnes à faible revenu pour arriver à se nourrir adéquatement avec la somme dérisoire de leur chèque mensuel d’aide sociale.

Russel, bénévole au comité anti-pauvreté / Russell, Anti-Poverty committee volunteerEn lien avec le thème de la saison des Fêtes, nous avons préparé des « paniers » dans lesquels nous avons mis des dindes fabriquées à partir de Dîner Kraft, des fruits et des légumes moisis, et d’autres aliments. Nous avons livré ces paniers aux bureaux locaux des deux ministres, illustrant ainsi notre message en vue de l’annonce du budget du gouvernement provincial.

Même si notre action n’a pas immédiatement donné de gains apparents, les discussions et la planification qui ont eu lieu dans le Comité anti-pauvreté avant l’événement, ainsi que l’expérience acquise en engageant une conversation directe avec des représentantEs politiques sur les conséquences de la pauvreté ici au Québec, ont été extrêmement enrichissantes. Nous avons appris beaucoup sur la façon dont les actions du gouvernement contribuent à la pauvreté, et nous avons affirmé le besoin de confronter l’attitude condescendante qui est implicite dans les discours où les personnes vivant en pauvreté se font dire « soyez reconnaissantes de ce que vous avez » et « on ne peut pas tout faire » dans un contexte où la richesse est concentrée dans les mains de quelques privilégiéEs. Cette expérience a ouvert les yeux de plusieurs, incluant moi-même, et ça a créé plus de solidarité entre nous en nous motivant à participer à plus d’actions.»

Russell, bénévole du Comité anti-pauvreté